Football Club Ally Mauriac : site officiel du club de foot de MAURIAC - footeo

Une défaite frustrante pour l'équipe fanion

24 septembre 2018 - 13:12

Regionale 2. Fcam 1/ Cebazat 3

A la lecture du seul résultat, il paraît évident que les banlieusards clermontois sont venus s'imposer en terre Mauriacoise avec une logique implacable. Et pourtant, les hommes du maître à penser Guy Hanus pouvaient s'estimer heureux au coup de sifflet final, tant les locaux avaient su répondre présents, et proposer une opposition de grande qualité. "Notre première période est quasi parfaite, tant l'implication dans la stratégie mise en place est digne de louanges. Mes joueurs ont su répondre présent au défi imposé, exprimant avec délectation leurs nombreuses qualités. Seule ombre au tableau, ce penalty manqué qui aurait dû nous permettre de regagner les vestiaires avec deux buts d'avance, et ainsi marquer les esprits". Car en effet, ces 45 premières minutes avaient vu les Allyco Mauriacois maîtriser le cours d'une partie intense et de bonne facture, récompensés par un somptueux coup franc de Victor Delcher. Dans la maîtrise des événements, ils s'accordaient même une chance de doubler la mise sur une énième percée d'Antoine Delcher, très en jambe et bonifiant tous les efforts de ses coéquipiers. Fauché dans la surface de réparation, la sanction tombait mais s'envolait finalement dans les airs, comme les espoirs des rouges d'un soir. Car Cebazat réagissait au retour des vestiaires. Trois changements à la 50 ème minutes bouleversaient un peu la donne, surtout quand l'un d'entre eux profitait de la première erreur de la défense locale...bien heureux de se retrouver seul face à Canivenq Rémy pour l'ajuster d'un plat du pied imparable (62'). Et pourtant les fcamistes ne baissaient pas les bras, et repartaient de plus belle. Un pressing haut permettait à Simon Roussel de récupérer le ballon, s'introduire dans l'ultime zone pour y être crocheter. Deuxième penalty, deuxième chance offerte de doucher les espoirs adverses et finalement deuxième louper, le gardien s'allongent du bon côté. Cela en était trop pour les coéquipiers du capitaine Cellier. D'autant plus que sur la relance, Cebazat bénéficier d'un corner mal repoussé, et dans un cafouillage, le portier Mauriacois se faisait transpercé au 5 mètres. Le 3ème but similaire était presque anecdotique tant il venait annihiler les espérances cantaliennes. Les rentrées des jeunes Delmas  (17ans) et Juillard (18ans) ne permettaient pas de changer la donne, malgré une dernière tentative ponctuée d'une subtile volée de Charles Barbelin.  " Certains événements ne peuvent s'expliquer. La frustration est grande tant mes joueurs savent que le niveau d'exigence s'impose à nous, dans les moindres détails, surtout quand ils paraissent simples. In fine, je ne veux que retirer le meilleur de ce que nous avons proposé ce soir, source de satisfaction collective et motivation personnelle à poursuivre sur cette voie. Les victoires en récompense".   Stéphane    Ps. Et maintenant, place au 4ème tour de coupe de France contre les nationaux de Chamalieres...samedi soir, 20h, au Jean Lavigne.

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 3 Dirigeants
  • 8 Entraîneurs
  • 12 Joueurs
  • 10 Supporters
+